Aïn Sokhna

2008

AinSokhnaPlage

  

Aïn Sokhna, source chaude, est une station balnéaire toute proche du canal de Suez. Située à une heure trente du Caire, elle sert de refuge le week-end à ceux qui ont les moyens d’en sortir.

On y accède par une autoroute presque déserte, plein est, direction Hurghada et Ismaïlia. On arrive à la mer brutalement, en contournant le nez d’une barrière rocheuse, extrémité d’un massif assez haut sans un brin de végétation.

Dans la direction de Hurghada, un ensemble de construction cubiques sans charme, mais avec accès direct à la plage est pompeusement baptisé « Resort » comme tous les complexes du même genre. Gisela, rencontré au Goethe Institut, y a un jour, sur un coup de tête dû sans doute à l’excès de pollution du Caire, acheté un minuscule appartement. « J’ai acheté un appartement plus vite qu’une paire de chaussures » dit-elle. Elle y vient tous les week-ends et a eu la gentillesse de m’inviter. Nous étions le 1er décembre.

                   AinSokhnaGisela             ain-sorhna-moi.jpg

La plage est déserte, on peut courir, marcher ou contempler la mer. Il paraît même qu’on voit passer des dauphins. L’eau est à 24 degrés ou plus, pas difficile d’y entrer car l’air est légèrement plus frais.

Moi qui n’aime pas nager, je me suis plongée dans ce bain de jouvence, me suis rempli les narines d’air pur et d’eau salée.

 

Je ne sais pas si je pourrais comme Gisela rester là, seule, tous les week-ends, la mer devant, le désert derrière, et la route entre les deux, mais ce fut un intermède bien reposant.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :