Taxis

2008

 

Je dois trouver un tuyau de douche, celui de l’appartement faisant plutôt office de gicleur éclabousseur. L’objet en main, on part avec Nadia. On arrête un taxi noir et blanc et on montre notre tuyau.

– Faggalla, fait le chauffeur, qui nous embarque.

OK pour Faggalla. Nom d’un magasin ? D’un quartier spécialisé dans les sanitaires ? On le saura en arrivant.

Il s’agit d’un souk, dans le quartier de la gare Ramses. Faggalla, c’est le souk de l’outillage et de la papeterie. Mon amie Nadia, ses vingt ans, ses cheveux au vent et son tee-shirt rose bien moulant, font sensation dans la ruelle. Heureusement, nous n’avons aucun problème pour trouver notre tuyau, et même des punaises (dabouss : un de ces mots dont vous avez besoin une fois et qui s’accrochent à la mémoire), un marteau, un tournevis et des clous, qu’un charmant jeune  homme va nous chercher à l’intérieur du souk, pour éviter à ma jeune amie de s’exposer davantage.

Tout à coup, la foule des vendeurs qui occupent le trottoir s’agite. En quelques secondes les étals sont repliés, clic clac, deux tréteaux sous un bras, la marchandise repliée dans un drap sous l’autre bras. Des policiers arrivent. L’atmosphère a viré, comme le lait sous une giclée de vinaigre. Vaguement inquiètes, on arrête un taxi pour rentrer.

Celui-ci est complètement marteau, justement, démarre en trombe, manque se faire raccourcir par un bus, puis fonce sur un type en galabeyya qui traverse le boulevard avec son gosse à la main. Comme le papa proteste, notre chauffeur, après l’avoir raté de peu, s’arrête à son niveau pour l’injurier. Le ton monte. Embouteillage, concert de klaxons, puanteur. Ça dure. Insupportable. A bout, je m’extirpe de la voiture côté boulevard, suivie par Nadia. On monte dans un autre taxi qui passe. Et voilà le fou qui lâche sa proie pour nous poursuivre. Cent mètres plus loin, je lui refile deux guinées par la portière pour qu’il nous fiche la paix. Pour un peu, il allait démolir son collègue coupable de lui avoir piqué ses clientes. Dangereux le taxi.

La prochaine fois, penser à prendre le métro pour aller dans le quartier de la gare.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :