Poils de cairote

2008

 

Un ancien attaché culturel, pas si ancien puisqu’il était ici en 2003, a publié un livre à partir des petits bouts de vie cairote qu’il envoyait par e.mail à ses amis. Il l’a intitulé Poils de Cairote. C’est d’ailleurs en pensant à son livre que j’ai appelé ce blog Piétonne cairote. Il porte, comme moi, un regard d’occidental sur la société égyptienne. Très critique sur la religion et le voile. Les femmes tout en noir, à la saoudienne, il les appelle les « boîtes aux lettes ». Un style alerte et séduisant, beaucoup d’humour dans ses portraits de la vie quotidienne, pas mal de persiflage aussi, cette ironie moqueuse typiquement française à laquelle Nancy Huston, dans Douze France, avoue ne jamais s’être habituée.

Je prends le fameux livre à la médiathèque. La jeune fille voilée, et charmante, qui enregistre les emprunts me dit :

– Il a travaillé ici vous savez. Il était vraiment très gentil avec nous, très gentil. On croyait qu’il nous aimait bien. Jamais on aurait pensé qu’il pourrait écrire des choses pareilles sur nous.

Comment a-t-elle pu se croire visée par les critiques sur le voile, qu’elle porte léger et coloré, avec beaucoup de gaité? L’incompréhension sera restée totale.

 Cela me fait penser à cette autre histoire récente d’un écrivain agressé par les habitants d’un village qu’il avait décrit comme un repaire d’attardés pour faire rire son public parisien. Il avait oublié que même les péquenots savent lire de nos jours.

Les femmes voilées aussi savent lire, mais l’auteur de Poils de cairote, lui, était de passage. Il a pris la précaution de publier son bouquin à la fin de sa mission. Et parfaitement observé le devoir de réserve auquel il était soumis.

5 Réponses vers “Poils de cairote”

  1. josiane said

    il était sympa le paul !mais n’a pas compris grand chose au pays !de plus une partie des histoires qu’il raconte ne sont pas les siennes !
    dommage qu’il y ai eu ce sacré devoir de reserve parce que coté cfcc cela aurait été plus drole !
    lit son bouquin « un homme regarde une femme « 

  2. cecile said

    Votre blog est superbe, je me régale de tous vos articles !
    Votre ton est tjrs très juste ! :)))
    J’avais beaucoup aimé « Poils de Cairote ». J’habite depuis plus de 2 ans au Caire et y travaille également, pour ma part, je reconnais bien ce qui m’entoure dans le livre de Paul Fournel, et je n’en rigole pas tout le temps.
    Vous devriez également publier les articles de votre blog !
    Bonne continuation :)))
    Cordialement

  3. Alejandra said

    Bonjour!

    Super Sympa votre blog!
    Je voudrais vous demander où je peux trouver ces livres? Poils de Cairote et Un homme regarde une femme??
    Merci beaucoup!

  4. bsaouter said

    Après une petite recherche sur Amazon, je les ai trouvé tous les deux en poche, édition du Seuil, collection Points. Sinon, si vous êtes en Egypte, vous pouvez emprunter Poils de Cairote à la médiathèque du CFCC de Mounira.

  5. Catherine said

    Son bouquin est très intéressant, mais je l’ai trouvé ambigu, difficile de savoir ce qu’il pense vraiment. Il y a peut-être un début d’explication dans ce que quelqu’un qui le connaissait m’a dit, à savoir qu’il n’avait pas demandé à être en poste au Caire, qu’il y avait été envoyé contre sa volonté et qu’il s’était mis à détester la société égyptienne. Evidemment c’est à prendre avec des pincettes.

    J’ai aimé son bouquin mais il donne vraiment le point de vue d’une personne qui ne s’est jamais mélangé avec les Egyptiens et qui les regarde depuis un piédestal. On a l’impression qu’en dehors des employé(e)s de l’Ambassade et de sa femme de ménage, il n’a jamais adressé la parole à l’un d’entre eux.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :