Le marché du vendredi à Maadi

2008

 Le marché va avec la prière, puisque c’est vendredi. Sous une halle en bordure de trottoir sont rassemblés les hommes à la prière, des vieux, des jeunes, et des passants qui circulent pour se frayer un chemin jusqu’au marché.

Je n’ose pas prendre des photos des hommes à la prière, et me dirige vers le marché. Là ce sont les enfants qui se placent devant mon appareil, et quelques hommes aussi, qui s’amusent à poser. Ce qui domine en ce moi de mai sur le marché, ce sont les charrettes de pastèques, les sacs d’oignons du Fayoum, et les aulx (un ail – des aulx, si mes souvenirs sont bons). On retrouve aussi, comme partout, les tricycles-bananiers.

L’atmosphère maraîchère est un peu perturbée par un étal de poissons en plein soleil, dont l’odeur envahissante incite peu à l’achat. Pourtant, il y en a qui osent. Espérons que c’est pour nourrir les chats.

Quant à l’atmosphère sonore, mélange de vente à la criée et de prêche amplifié par le haut-parleur, elle est assez savoureuse.

D’assez loin, je prends un paysan devant sa charrette colorée. Il m’interpelle en arabe. Je demande à l’ami égyptien qui m’accompagne :

– Qu’est-ce qu’il a dit?

– Il a dit: « Tu mettras comme légende sous la photo: Le marché du vendredi».

 

Voilà, c’est fait, pour une fois il n’y avait pas grand-chose à raconter, c’était juste un petit tour de marché comme je les aime, en Egypte ou ailleurs. Un festival de couleurs, de sons, de goût, de toucher (les pastèques bien lisses) et d’odeurs, quoique pour l’odeur, le mot festival n’est peut-être pas adapté.

PS : pour un meilleur équilibre entre le doux et l’amer, j’ai bien noté cette fois qu’il faut penser à acheter la laitue en même temps que les petits pois… Et j’aimerais avoir votre avis sur la fadeur des bananes dans la salade de fruits. Et quelques recettes originales pour accommoder la pastèque…

4 Réponses vers “Le marché du vendredi à Maadi”

  1. josiane said

    les bananes c’est normal qu’elles n’aient pas de gout,c’est pas la saison !

  2. Colette said

    Pour améliorer le goût des bananes, si tu n’étais pas au Caire, tu pourrais ajouter du rhum ! !
    Pour accommoder la pastèque, j’oserais la féta et les poivrons. Ou encore, comme avec le melon … un bon jambon sec ou du Porto …. Ouille ! ! !

  3. Stéphane said

    Pas de commentaire 😉

  4. Stéphane said

    Bon c’est un vrai défis tout de même! Mon café préféré (Grécco Road 9) ajoute quelques rondelles de banane dans sa salade de fruits. Je pense qu’il s’agit d’ajouter une consistance moelleuse là où les autres fruits sont soit gorgés d’eau comme les melons verts ou bien croquants comme la pomme. Pas facile comme question.
    La pastèque cette outre rouge supporte bien le pastis à raison de 5 volumes pour 1.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :