La ferme

2008

Il y a, sur la route de Sakkara, en bordure de ce hideux canal, un drôle d’endroit appelé El Eizba, qu’on peut traduire par « la ferme », ou pour faire chic  » la maison de campagne ». Encore un de ces refuges hors du grand Caire, où passer une demi-journée au vert. Des animaux dépareillés s’y promènent en semi-liberté au milieu des vieux tacots et des photos d’artistes des années trente – ou cinquante, car je ne connais rien au cinéma égyptien.

Couvert à la manière d’une paillotte, le restaurant, sorte de Felfela en plein air, offre une nourriture égyptienne copieuse et bon marché, arrosée de thé.

Les jours de forte chaleur, on peut y ronronner sous un ventilateur, en regardant l’ibis apprivoisé se promener sur les tables et la flaque  s’agrandir à l’endroit où le tuyau d’arrosage est percé.

Un joueur de luth vient à votre table broder sur votre prénom une chanson d’amour. Très kitch.

Derrière les cuisines, après avoir salué l’indépendantiste Saad Zaghloul et le roi Farouk, vous pouvez aller faire un tour côté campagne, où une belle piscine accueille la jeunesse. Avant juillet, c’est idéal pour se rafraîchir, mais en période de vacances, des hauts-parleurs empilés crachent des rengaines de chauffeurs de taxi reconvertis en chanteurs de variété, comme disent mes amis égyptiens. Seule solution pour échapper au vacarme : nager sous l’eau et respirer le moins possible. Moi qui étais venue pour faire le plein d’oxygène, me voilà transformée en nageuse de fond.

El Eizba, semble-t-il, propose aussi des chambres, en bord de piscine, dont je ne voudrais pas pour faire la sieste. Et une jolie vue sur le désert.

La prochaine fois, il faudra acquérir quelques connaissances sur les centaines de personnages qui servent de décor à ce lieu hors du temps. Et penser à prendre des bouchons d’oreille.

5 Réponses vers “La ferme”

  1. Nagui said

    Je vois quand même des filles habitllée en piscine !! mais c’est très baladi ton truc ! Il faudra que tu ailles du coté du mohamed ali club actuellement où des filles normales se promènent en bikini au bord de la piscine ! servent ils de la bière au moins dans ce lieu ? si oui, je risque quand même d’y aller faire un tour. sinon, ben tant pis, ils perdront un client potentiel avec leur convictions à la c…

  2. josiane said

    erreur ma belle ton oiseaux n’est pas une ibis ,il n’y en a plus en egypte !mais un heron ou un grand pic boeuf !
    sympa l’emdroit ,mais toutes ces filles qui se baignent tout habillées « non merci « 

  3. bsaouter said

    En fait, je crois que j’aime bien les trucs « baladi », comme tu dis Nagui. La seule chose qui me dérange, c’est le bruit inutile. Je ne me souviens pas s’il y avait ou non de la bière. Je ne crois pas.

  4. ludo said

    Mais si Josiane, il y a encore des ibis en Egypte, j’en ai vu au sud de Kom ombo l’an dernier (je parle de l’ibis falcinelle typique avec son bec courbe), Cet oiseau ci ressemble plutôt à un « sadik el fellah » ou héron garde boeufs ou encore bubulculus ibis.
    Quand à l’ibis sacré, il est effectivement considéré comme disparu d’Egypte (mais pullule en Bretagne suite à une évasion d’un zoo).
    Si on avait fait ensemble la descente en felouque l’an dernier, je te l’aurais montré.

  5. bsaouter said

    Merci à Ludo, que je ne connais pas, pour ces détails ornithologiques. Je vais regarder dans mon livre sur les oiseaux.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :