Poupées de chiffon

2009

poupeeahlan

A Louxor, les petites filles vendent aux touristes des poupées de chiffon qu’elles doivent fabriquer elles-mêmes, avec l’aide de leur maman qui, elle, vend des accordéons de cartes postales jaunies au soleil.

poupeelouxorEn allant vers la vallée des nobles, encore délaissée des circuits touristiques, j’achète une poupée assortie à la jolie fillette qui l’a fabriquée, avec des restes de tissu. Qui sait, peut-être a-t-elle raccourci sa jupe de dix centimètres pour découper une vingtaine de jupes miniatures. La jeune maman s’exprime dans un français touristique très correct :

– Vous voulez cartes postales, cartes postales très belles pour vous. Achète mes cartes postales, s’il vous plaît.

Je lui demande où elle a appris à parler français. Comme je m’en doutais, pas à l’école, mais toute seule comme ça, en écoutant parler les autres. Dommage qu’elle ait dû, comme beaucoup d’autres, arrêter à la fin du primaire.  Ses yeux pétillent d’une belle intelligence. Comme ceux de sa gamine.

La case où elles habitent ne ressemble pas à grand-chose. Sans doute fait-elle partie des habitations de Gourna qui vont être rasées pour laisser place à un circuit  pharaonique pour touristes téléguidés?

louxorvalleenobles1

A vingt ans d’intervalle, rien n’avait changé, ni la couleur des cases sur fond de montagne ocre, ni la fabrication des poupées de chiffon cousues à gros points par les fillettes, ni le commerce de cartes postales hors d’âge et d’objets d’albâtre sculptés. Les morts vivaient en bonne entente avec les vivants, qui les dépouillaient parfois de leurs trésors superflus. Mais c’était à l’époque où les archéologues eux-mêmes se servaient sans vergogne dans les tombes mises au jour.

louxoratelier

Aujourd’hui, les habitants de Gourna ne sont-ils pas plutôt les derniers protecteurs des tombeaux? Pas de lumière électrique trop vive qui endommage les fresques, mais un miroir, ou un papier aluminium collé sur un carton, qui renvoie la lumière sur les parois. Le gardien pourvoyeur de lumière se contente d’un modeste bakchich pour prix de son service. Il vous remercierait presque d’être monté jusque là, et profite de l’occasion pour changer un rouleau de centimes d’euros en livres et discuter un peu. « Sa » tombe est la plus belle de toutes, les touristes pressés ne savent pas ce qu’ils perdent.

Quand les maisons de Gourna seront rasées, qui protégera les tombes? Qui préfèrera le miroir brisé à l’ampoule électrique?

Ils vivotaient du tourisme. Une fois exilés dans la banlieue désertique de Louxor, de quoi vivoteront-ils ?

 coccinelle

5 Réponses vers “Poupées de chiffon”

  1. Ekios said

    Ils rejoindront malheureusement d’autres bidons villes façon Rio ou ils y subiront, malheureusement encore, les mêmes infamies.

    La question des déshérités du monde n’aura d’importance que le jour ou elle menacera réellement la richesse des sur hérités si je puis me permettre d’inventer ce mot.

    Mais d’ici là, les supers riches auront vu la vague venir et n’aura besoin que d’un claquement de doigt pour la briser 😦

    -suis arrivé ici en trouvant un commentaire chez Meluzine ;)-

  2. josiane said

    c’est rasé !j’ai des photos prises en decembhe ,reste juste le restau si sympas et quelques habitant résistant !j’ai deux articles sous le coude pour mon blog !

  3. Zénobie said

    Raser Gurna est un scandale mondial. Le Haut (?) Conseil des Antiquités devrait passer devant un tribunal pour destruction d’un magnifique et irremplaçable site du patrimoine de l’humanité!c’est monstrueux en plus de faire de ses habitants des « personnes déplacées » et déracinées de leur histoire. Lamentable. Mais la majorité du monde s’en fout.

  4. Ekios said

    La majorité du monde a le regard centré sur ses propres problèmes. J’attends toujours une manifestation pour les gens qui se font éliminer par le Hamas dans Gaza actuellement parcequ’ils n’ont pas résisté.

    J’attends toujours des manifestations sachant que de nouvelles roquettes (donc un nouvel appel au déchainement Israélien) ont été tirée, et ce depuis des maisons de non combattants. La petite histoire veut que le choix du lieu de tir est été fait après avoir vérifier que les habitants était des -traitres- au Hamas.

    J’attends.

  5. ludo said

    Ce n’est pas tant le CSA que le général gouverneur de Louxor qui est le promoteur de toutes les expropriations à Louxor, pas seulement à Gournah pour créer le nouveau touristland.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :