Les barbares et les petites pyramides

2009

petitespyramidesdeloin

J’aime bien les trois petites pyramides qui jouxtent Mykerinos, que je suis obligée d’écrire Mykerinus, si je ne veux pas le voir souligné en rouge sur mon ordinateur. D’abord, il faut marcher un peu pour les atteindre, passer Kheops, Khephren, qui vous écrasent de leur masse invraisemblable, longer Mykerinus, la seule qui se laisse un peu gravir, le temps d’apercevoir au loin la silhouette de la pyramide à degrés de Sakkarah.

petitespyramidesmykekephren

Derrière Mykerinus se cachent trois bébés pyramides bien alignées, du moins ce qu’il en reste. Au-delà de ces modestes monuments, hauts de moins de trente mètres, il n’y a plus que le désert, au sud, cerné à l’est comme à l’ouest par les faubourgs du Caire. C’est le moment de faire une pause, à l’ombre de la plus belle, qui offre une belle dalle de granit où s’asseoir.

Comme toutes les pyramides, elle recèle une chambre funéraire dans laquelle reposait un sarcophage de granit, celui de l’épouse principale de Mykerinus, qui portait le doux nom de Khamerernebti, que mon correcteur orthographique ne connaît pas. Elle restera donc marquée de rouge, comme les fragments de céramique qui ont été retrouvés dans son caveau.

Un lieu de culte, comprenant peut-être un temple, occupait les alentours. Un article de Zahi Hawas (en rouge lui aussi) détaille les trouvailles faites à l’extérieur de la pyramide : les restes d’un autel en dalles de pierre, sur lequel je prends ma pause casse-croûte, du charbon de bois et des cendres, huit jarres à offrandes. L’archéologue qui a le premier fouillé cet espace, estimait que certaines pièces étaient utilisées comme cuisines. Des animaux y auraient été sacrifiés.

« Mais, remarque Zahi Hawas, il semble passablement incongru de placer les cuisines à l’intérieur du temple, je crois que ces pièces ont été utilisées comme réserves sous l’Ancien empire et qu’on les transforma en cuisines à l’époque romaine,  lorsque beaucoup de tombes et de temples connurent, en Egypte, ce genre de profanation facilement explicable de la part des barbares venus de Rome ».

J’aime bien l’expression boomerang : « les barbares venus de Rome ». Pour les Romains, tout étranger était un barbare, quelque soit le degré de raffinement de sa culture, et l’Afrique du Nord s’appelait la Barbarie. A chacun ses barbares.

Cuisinait-on ou non à l’intérieur d’un temple ?

 

mykerinosvuedeloin

 

Est-ce qu’on faisait ripaille sur place après les sacrifices, installait-on les tentes dans les dunes alentour ? Le plateau de Guizèh était peut-être un vaste terrain de jeux et de réjouissances périodiques, en l’honneur de l’un ou l’autre pharaon, ou de l’une ou l’autre de ses nombreuses épouses. Si les cuisines ne se trouvaient pas à l’intérieur du temple, ça devait quand même sentir la viande grillée dans le coin. Et les cavaliers devaient, comme aujourd’hui, se défier dans des courses effrénées.

Le plateau de Guizèh, pour peu qu’on s’éloigne des mastodontes et des autobus, est un lieu plein de vie.

Partir à pied vers Sakkarah reste pour moi un rêve à réaliser. Seulement douze kilomètres, et pas moyen de se perdre. Seul problème : les policiers en faction sur leurs chameaux, qui surveillent l’accès au désert.

 

petitespyramidesmykecavaliers

 

PS : Désolée pour Zahi Hawass, il n’est pas encore assez connu pour que Microsoft l’intègre à sa base de données.

Une Réponse vers “Les barbares et les petites pyramides”

  1. josiane said

    oh il va pas aimé zahi hawas ,lui qui a un peu tendance a se croire le plus grand de archéologue !
    c’est quand que l’on te revoit aux pieds des pyramides !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :