L’arrivée à Gaza

2009

GazaArbres

« Voici là-bas des arbres, les premiers !- tout un plein vallon d’arbres ; -et voici la mer qui, à l’extrême horizon, commence à s’indiquer par une ligne ;- et, enfin, Gaza, avec ses maisons de terre grise et ses minarets blancs, Gaza, au milieu de ses jardins et de ses bois, presque somptueuse, pour nous pauvres gens du désert, et représentant tout à coup la sécurité, le confort, les communications avec le reste du monde, toutes les modernes choses oubliées. »

Telle est l’arrivée à Gaza décrite par Pierre Loti, un samedi 24 mars 1894, au terme de sa traversée du Sinaï. (voir l’article sur Le désert)

« Les gens si nombreux que nous croisons dans les chemins sont vêtus de couleurs plus vives, ils montent des chevaux harnachés de rouge, de bleu ou de jaune ». Dans la plaine les baladins…On croit reconnaître un poème d’Apollinaire. S’éloignent le long des jardins. S’éloigne le long des jardins l’image de cette Gaza d’ il y a 115 ans pour faire place aux ruines d’une guerre sans fin, aux arbres déracinés et aux murs qui s’enracinent.

La sécurité, le confort, les communications avec le reste du monde : que demander de plus?

Je cherche sur le web une image de Gaza. Google images : du noir et blanc, des blessés, des morts, des bâtiments détruits, des soldats, des fusils, n’y a-t-il rien d’autre à Gaza? Où voit-on les arbres de Gaza, ceux que Pierre Loti admirait après sa traversée du Sinaï? Je cherche un arbre, un seul, je m’aventure jusqu’à la page 12. Je vois défiler des images de guerre, des femmes en pleurs, des enfants hurlant, des cartes indiquant l’emplacement des camps, camp X, camp Y, camp Z, soudain je me vois habiter à Camp Thoiry dans l’Ain, qu’est-ce que ça voudrait dire d’habiter dans un camp? Qu’est-ce que c’est la vie dans un camp palestinien? Une seule image montre une Gaza plus verte que grise: google maps, …

Mon Dieu, n’y a-t-il plus un seul arbre vivant à Gaza? Aucun qui n’ait été arraché? Aucun qui soit encore digne d’être pris en photo? Messieurs les journalistes, s’il vous plaît, donnez-nous la photo d’un arbre de Gaza, pour qu’on puisse croire en l’avenir.

2 Réponses vers “L’arrivée à Gaza”

  1. josiane said

    je crois que des arbres il n’y en plus ,le phosphore blanc a tout brulé !
    notre génération ne verra pas re fleurir les oliviers et les orangers !
    dans 50 ans peut’etre quand cette région n’existeras plus faute de combattants !

  2. lilasmauve said

    Très joli blog.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :