14 mars 2008

Entrée par le Sphinx, où des grappes de touristes s’acheminent vers la rampe qui s’élève jusqu’à l’encolure de cet animal mythologique, pour redescendre de l’autre côté, harcelés par d’autres grappes de gamins vendeurs de cartes postales possédant les trois mots d’anglais indispensables : « one euro », «  postcard » et « give me ». Lire le reste de cette entrée »