Le ciel est couleur ocre, mais il paraît que ce n’est pas encore le fameux khamsin, vent de sable irritant qui se glisse partout. Dès le matin, la migraine me prend à la base du crâne, malgré une nuit passée au Nouveau Caire. Ce sont les effets de la pollution, que j’avais oubliés. Finalement, c’est bien l’été qu’il faut venir, pendant que les Cairotes sont en vacances. Lire la suite »

Suivant de près la croissance économique démarrée en 2005, le marché égyptien de l’automobile s’emballe : selon les chiffres du Département général du trafic du ministère de l’Intérieur, les ventes de voitures ont augmenté de 154% depuis 2002. En 2006, le nombre de véhicules immatriculés en Egypte atteignait 4,1 millions, dont 48% de voitures privées. Lire la suite »

On apprend dans Al Ahram Hebdo du 19 mars, mais on l’avait déjà pres-senti (senti de près), qu’il y a 148 000 taxis au Caire. Par un système de prêt facilitant l’achat de véhicules neufs fonctionnant au gaz naturel, le Ministère de l’Environnement espère en remplacer 40 571 qui sont antérieurs à 1980. On admire la précision des chiffres.

Lire la suite »

Recherche d’un appartement avec une collègue nouvellement arrivée.

Comme convenu au téléphone, on attend le simsar devant le Fridays sur la rue du Nil. Evidemment, lui nous attendait à Zamalek devant le Marriott. Lire la suite »