Le tour en felouque

2008

 

On a parfois des a priori stupides : le tour en felouque, à cinq minutes à pied de chez moi, me semblait réservé aux clients du Grand Hyatt et du Four Seasons, cibles favorites des rabatteurs. Et puis franchement, la navigation sur un fleuve servant d’égout à toute l’Egypte ne m’évoquait rien de très romantique. Je me trompais. Un pique-nique-apéritif sur une felouque en compagnie d’amis est comme une trêve au cœur de la bataille. On oublie qu’on vient de risquer sa peau une fois de plus, sous le regard placide du policier en faction, en traversant la Corniche entre les deux hôtels de luxe, on oublie le concert de musique électro-klaxonique qui vous sert d’ange gardien, l’odeur de station-service qui habite vos narines, la pesanteur de l’air chargé en ozone, en plomb et autres métaux lourds. On peut enfin se détendre.

Le milieu du Nil est une île déserte, où vous parvient de loin l’écho du chaos. On allonge le cou devant la tour du Hyatt, au coucher du soleil, en humant les eaux rougies dans l’espoir de sentir les effluves des milliers de bouteilles de vin vidées par leur richissime propriétaire, un Sheikh saoudien anti-alcool. On longe le parc aux amoureux, on se laisse dériver jusqu’au pont de l’université, on tire un bord vers l’île de Zamalek en sirotant une bière ou un jus d’orange, en regardant passer les felouques silencieuses et les bateaux-mouches fêtards. L’air est plus fluide, les bruits de la ville étouffés comme derrière un écran de plumes. On se blottit dans cet oreiller douillet, on pourrait s’y endormir.

Une heure de navigation vous coûte 40 livres sur une petite felouque, soit 5 euros. Si vous voulez fêter votre anniversaire, prenez une grande, qui contient une vingtaine de personnes. Et si vous apportez de l’alcool à bord, prévoyez un bon bakchich pour le felouquier qui vous dira que c’est interdit et qu’il risque une grosse amende si la police du Nil s’en mêle.

 

Publicités

2 Réponses to “Le tour en felouque”

  1. Nagui said

    wouw , quelle bonne idée! eh oui, c’est parmis les meilleurs moments qu’on peut passer en egypte.

  2. alain said

    quel délicieux moment
    on se prend pour Henry de Monfreid un instant

    et puis quelqu’un dans le bateau hurle
     » faut que je descende de toute urgence »
    le charme est rompu la  » tourista » a encore frappé

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :