A Hurghada, les coraux sont comme décolorés, lassés d’avoir dû supporter les assauts de touristes prédateurs. Et les poissons plutôt rares.

Mais en dehors des poissons et de l’exploration des fonds sous-marins, l’expérience de la plongée fut pour moi une sensation tout à fait nouvelle. J’avais retardé cette expérience, gardant le souvenir d’une panique, il y a quinze ans, lorsque je perdis pied au-dessus d’un tombant abrupt. Je m’étais repliée vers le rivage  en recrachant l’eau avalée par le tuba. J’ai su alors ce que c’était que le vertige, contre lequel la raison ne peut rien.

Lire la suite »