petitespyramidesdeloin

J’aime bien les trois petites pyramides qui jouxtent Mykerinos, que je suis obligée d’écrire Mykerinus, si je ne veux pas le voir souligné en rouge sur mon ordinateur. D’abord, il faut marcher un peu pour les atteindre, passer Kheops, Khephren, qui vous écrasent de leur masse invraisemblable, longer Mykerinus, la seule qui se laisse un peu gravir, le temps d’apercevoir au loin la silhouette de la pyramide à degrés de Sakkarah.

Lire la suite »

 

guizasphinxtouristes2

La première fois que je suis allée voir les pyramides, un samedi matin vers 9h00, j’ai pris un taxi sur la corniche et demandé Al Ahram, ce qui veut dire « la » pyramide. Or il y en a trois, et même plus si on compte celles des reines, épouses de Kheops et de Mykerinus. Si bien qu’ignorant le pluriel de pyramide, j’ai dû le répéter en anglais, et me suis retrouvée une demi-heure plus tard face au sphinx, après un petit détour par les vendeurs de tours de chameaux et de balades à cheval. J’avais tout mon temps. C’est le privilège du touriste indépendant. Lire la suite »

14 mars 2008

Entrée par le Sphinx, où des grappes de touristes s’acheminent vers la rampe qui s’élève jusqu’à l’encolure de cet animal mythologique, pour redescendre de l’autre côté, harcelés par d’autres grappes de gamins vendeurs de cartes postales possédant les trois mots d’anglais indispensables : « one euro », «  postcard » et « give me ». Lire la suite »