Depuis la mort de Soeur Emmanuelle, la semaine dernière, il y a eu beaucoup d’articles, beaucoup d’hommages et de témoignages. Je ne saurais en dire davantage, et je n’ai pas, comme Nagui, la chance de l’avoir rencontrée. Mais si je devais retenir un seul mot de cette petite bonne femme à la voix de fillette, ce serait la Joie. Cette joie qu’elle a ressentie quand, à l’âge de 62 ans, elle est arrivée chez les zaballin : Lire la suite »

                               

Ce matin de janvier, pour la première fois, brouillard épais. Il a plu pendant la nuit. La rue se transforme en grosses flaques noires et les gens en ombres grises. C’est la troisième fois qu’il pleut. La température n’excède pas huit ou neuf degrés. En face du parc, non loin du kiosque qui a perdu ses couleurs coca cola, un container à ordures d’où émerge un gamin de sept ou huit ans. Lire la suite »