Jeanne est une belle jeune femme de 32 ans, parfaitement trilingue, titulaire d’un Master en sciences politiques, d’un diplôme en ressources humaines et de formations complémentaires en France. Employée comme secrétaire dans une structure française au Caire, elle est payée 5500 livres par mois, soit un « bon » salaire égyptien autour de 800 euros. Elle est passée, en sept ans, d’un poste à l’autre et se voit stagner professionnellement. Lire le reste de cette entrée »

Publicités
boucherie-aid

La boucherie de Garden City à la veille de l'Aïd

Cet article a été écrit par Amr Bebars

Hussein El Hadad, boucher âgé de 65 ans, pratique cette profession depuis plus de 50 ans. Ce personnage établi à Garden city rappelle aux visiteurs les acteurs Egyptiens Mohamed Réda, Adli Kasseb et Abdel Fatah El Ossari. Difficile de deviner sa profession à sa gallabeya propre et sans tache de sang. Hussein El Hadad est un homme grand, fort et vigoureux. Une tasse de thé à la main, assis derrière une table dans son grand magasin du quartier de Garden city, il attend un de ses rares clients. Son métier ? Boucher. Lire le reste de cette entrée »

« Il s’agit d’abord de rééquilibrer les relations entre les deux rives », titre cet entretien, dont le sujet principal est l’Union pour la Méditerranée, sur laquelle un accord ne devrait pas manquer d’intervenir après discussions et compromis, inch Allah. Il s’agit d’une interview parue dans un numéro d’ Al Ahram Hebdo de  juin 2008. Lire le reste de cette entrée »

 

Une Commission ministérielle se réunit pour choisir les nouveaux manuels scolaires de français au collège. H., qui fait partie de l’équipe de la Conseillère, travaille vingt heures par mois avec nous. Jamais vraiment su pourquoi d’ailleurs, ni pour quoi faire.

Lire le reste de cette entrée »

C’était pendant le Ramadan, un matin à dix heures.

L’ascenseur, décoré d’une guirlande lumineuse clignotante, diffuse des versets du Coran. Je monte au quatrième. La dame en vert  derrière son bureau gris se lève, me tend la main, et me dit « Asseyez-vous » en me désignant un des deux sièges visiteurs en skaï noir. Lire le reste de cette entrée »

Retour sur une semaine de vibrations : du 9 au 11 mars, le personnel des services de l’Ambassade, du Consulat et du CFCC se sont mis en grève pour protester contre le licenciement de leurs collègues. A contrecoeur, mal préparés à mener ce genre d’action, avec l’angoisse de voir la police s’en mêler.

Lire le reste de cette entrée »

Fin avril 2008 : depuis deux mois j’occupais, en guise de troisième bureau provisoire, une salle de cours au deuxième étage avec vue sur les jardins de l’IFAO, qu’il a fallu libérer avant même que la peinture soit sèche dans le quatrième bureau (définitif ?) qui m’était attribué.

Lire le reste de cette entrée »

L’IFAO

2008

Visite de l’Institut français d’archéologie orientale, dont j’ai pendant deux mois admiré les jardins depuis la salle de cours qui me servait de troisième bureau -mon premier bureau, puis mon deuxième bureau ayant été successivement l’objet de travaux de réfection et de restructurations diverses-. Bref.

Lire le reste de cette entrée »

Ismaïlia

2008

 

 A deux heures du Caire. Sur la route on voit le désert se construire peu à peu, nouvelles cités, nouveaux « resorts » pour riches. Un panneau indique en lettres géantes : « Le rêve », surgi du désert. Une seule construction – la maison témoin ?- occupe l’immense espace réservé pour Le rêve. Un promoteur francophile ? Non, me dit mon collègue, c’est juste que The Dream était déjà pris. Je me disais aussi… En attendant, le Rêve ressemble plutôt à un cauchemar. Lire le reste de cette entrée »

Malesh   Le Centre culturel a adopté un chaton blanc et roux. Ou : un chaton blanc et roux a adopté le Centre culturel. Il y est entré un jour de novembre, s’y est trouvé bien, et s’y est installé. Lire le reste de cette entrée »