Entre les Pyramides de Guiza et celles de Sakkara, on perçoit celles d’Abousir, monticules de cailloux et de sable qui n’ont pas l’allure de leurs ancêtres, mais présentent l’avantage d’être fermées au public, c’est-à-dire ouvertes, moyennant bakchich et/ou autorisation spéciale du Conseil suprême des antiquités. Lire la suite »

         louxornil.jpg 

Peu avant le coucher du soleil, nous embarquons pour l’île aux bananes sur le bateau de Mohamed Nefertari. A mi-chemin, il nous demande si les enfants veulent monter sur un chameau. Pourquoi pas ? Lire la suite »